Ayant été traumatisé par la perte de sa patrie, il apprend à ne pas s'attacher au sol national. Xchristakos soutient qu'il se sent étranger partout et n'a pas encore trouvé le moyen d'être heureux. L'exil volontaire et la perte importante du sentiment d'appartenance suggère un récit d'évasion dans son travail.
Je crois que l'évasion constitue un moyen très efficace pour survivre à un vécu tourmenté.
évasion


La troisième répétition dominante est le choix de garder un fond blanc sur toile dans la plupart de ses peintures ou sculptures.

Le fond qui fait allusion à son lieu de naissance est conservé blanc exprimant tout rejet de sentiment de rapatriement. Les figures-sculptures se retrouvent à errer dans un no man's land. De même, Xchristakos définit son atelier comme son seul foyer, un lieu mobile et pouvant être déménagé en tout lieu géographique où il déciderait de s'installer.homme-oiseau

A l'automne 2011 et après presque 40 ans d'absence, Xchristakos a décidé se rendre à Istanbul, Pourtant, il ne pouvait toujours pas prendre la décision de monter à bord du bateau pour son île natale.

 

Persefoni Myrtsou
Institut "Art in Context" - Université des Beaux-Arts de Berlin, Allemagne
www.persefoni.co.uk

Persefoni Myrtsou est grecque, vit et travaille entre Berlin et Istanbul où elle s'exprime par l'art visuel. Elle termine actuellement sa thèse sur le vécu et la pratique artistique des artistes grecs qui ont émigré à la fin du 20ème siècle à l'Institut "Art in Context", Université des Beaux Arts de Berlin.

Influence du vécu sur l'oeuvre de Xchristakos

Xchristakos est né de parents grecs à Büyükada à Istanbul (îles du Prince) et a grandi dans l'une des minorités importantes d'Istanbul pendant une période de tension politique constante entre la Grèce et la Turquie. Constamment en proie à la peur d'être expulsé, il a été voué à l'exil volontaire… Ainsi en 1974, il a quitté Istanbul et est parti voyager et  vivre de nombreuses années à l'étranger

Cet événement de sa vie est devenu, pour moi, la pierre angulaire de l'observation de son oeuvre. Cela m'a permis de retracer les racines possibles de son inspiration et de les resituer dans le temps, dans l'espace et culturellement.
Son vécu ouvre la voie de la compréhension de son œuvre. Cette évolution m'a fait ressentir une émotion très personnelle en rapport avec l'histoire de ma famille, émotion qui à son tour m'amène à l'interprétation suivante de son oeuvre .
xchristakos - autoportrait

L'oeuvre récente de Xchristakos montre certaines dominantes répétitives.

La première répétition dominante est la peur de l'auto-normalisation en s'imposant dans un contexte sociétal uniforme.

Les personnages masculins anonyme et sans visage, portent tous des costumes. Ils sont piégés dans des boîtes en plexiglas, ligotés par des nœuds colorés, amoncelés derrière une bande de sécurité, se bousculant au sommet d'une grande colonne, ou encore derrière des codes barres.
En tant que membre d'un groupe minoritaire, on arrive à composer avec l'idée d'être différent et invente des moyens de survivre hors norme. Ayant lutté pour préserver un sens identitaire comme tout individu appartenant à une minorité dans une société uniformisante, Xchristakos méprise les stigmatisations de ces minorités et l'intégration dans un moule unique.
amoncellement-code-barre

La deuxième répétition dominante est le besoin inné de s'échapper.

Les petites figurines aux allures anthropomorphes et nues s'échappent du cadre de la toile et les situent hors tableau sculpturellement, un peu comme si elles cherchaient à échapper vers la frontière de l'oeuvre Là, les figurines se figent, deviennent de simples témoins de leur tentative d'évasion.

logo-xchristakos
183721 visiteurs depuis 01/01/2013
3 visiteurs en ligne

Français | Ελληνικά | English | Galerie technique mixte 3D | Installations | Art Mural | Art vidéo | Biographie | Expositions | Livre d'or | Contact | Plan du site
Mis à jour : le 13/03/2014 | Création Webmaster | Mentions légales | Liens et partenaires | Tous droits réservés : http://www.xchristakos.com